• Kackertstraße 11, 52072 Aachen
  • Téléphone: +49-(0)241/84044
  • Télécopie: +49-(0)241/8793494
  • info@hbo-aachen.de
logo
  • Centre d'Oxygénothérapie et de médecine de plongée

Histoire de la médecine hyperbare et du centre OHB d’Aix-la-Chapelle

A

Ancien système de chambre hyperbare de la rue Eilfschornstein, Aix-la-Chapelle

Ancien système de chambre hyperbare de la rue Eilfschornstein, Aix-la-Chapelle

l’époque de la crise pétrolière et de l’importance croissante de l’extraction du pétrole offshore dans la Mer du Nord, le domaine technique de la médecine de plongée et de surpression a été présent très tôt à Aix-la-Chapelle.

A l’ancien Institut de construction marine, des études ont été effectuées dans une installation construite par la société Dräger à Aix-la-Chapelle, rue Eilfschornstein. C’est surtout dans le domaine des techniques de soudage sous des pressions élevées et dans l’eau que des essais ont été réalisés.

Cette installation à 4 chambres séparées était conçue pour des profondeurs de plongée allant jusqu’à 1000 mètres, et pour des raisons d’ordre pratique, elle avait été placée devant le troisième étage du bâtiment. Elle a été démontée en 2013.

D’autres chambres hyperbares spéciales se trouvaient aux centres Helmholtz, au Centre Allemand Aérospatial de Cologne (DLR Zentrum Köln-Porz) pour l’étude des problématiques de plongée sur l’homme, ainsi qu’au simulateur sous-marin de Geesthacht (German Underwater Simulator GUSI) de la GKSS (Gesellschaft für Kernenergieverwertung in Schiffbau und Schifffahrt) à coté de Hambourg.

A partir de 1995, le Dr. Siekmann a divisé le domaine médical de cette discipline en trois domaines: l’enseignement, la recherche et l’application clinique. En tant que membre de la marine allemande, il connaissait bien les excellents résultats cliniques d’une oxygénothérapie dans une chambre hyperbare bien menée, et grâce à une coopération étroite avec l’institut médical de la navigation de marine de Kiel, il connaissait également les questions scientifiques du travail sous pression. En tant qu’anesthésiste, il s’intéressait en particulier pour les thèmes cliniques du domaine de la physiologie où les conditions de surpression pouvaient apporter une réponse.

Le premier séminaire de médecine de plongée et de surpression a eu lieu à la Clinique d’Anesthésie dès le semestre d’hiver 1995/1996. Ce séminaire est devenu, depuis, non seulement une discipline à la faculté technique, mais aussi une matière inscrite dans la règlementation du programme pour la formation des médecins. Il constitue le prototype du séminaire dans le cursus de formation modèle de l’université de médecine d’Aix-la-Chapelle. De ce fait, la matière «Médecine de plongée et de surpression» est représentée de façon plus importante à Aix-la-Chapelle que dans toute autre université allemande.

Après l’installation du centre Clinique à chambre hyperbare à la Clinique universitaire d’Aix-la-Chapelle, (Centre OHB de l’Euregion Aix-la-Chapelle), il est devenu possible de collecter des données cliniques dans le cadre du traitement des patients, ainsi que dans le cadre d’études observationnelles et cliniques. De ce fait, dès 2005, plus de 3500 thérapies y avaient déjà été accomplies pour la clinique universitaire d’Aix-la-Chapelle ainsi que les universités de Maastricht, Nimègue et d’Amsterdam.

Outre les questions cliniques – comme par exemple le traitement de l’obstruction des veines centrales de la rétine par l’oxygène hyperbare (Clinique ophtalmologique) – quelques groupes travaillent sur les cultures cellulaires dans le domaine de l’activité des ostéoblastes (cliniques de chirurgie d’urgence et d’orthopédie), ainsi que sur le thème de la narcose au Xénon sur des muscles du cœur isolés (Clinique d’anesthésie). Pour cela, deux chambres hyperbares d’expérimentation sont ouvertes aux chercheurs.

Depuis, la plupart des domaines spécialisés – qu’ils soient médicaux ou d’ordre de l’ingénierie scientifique – sont représentés à Aix-la-Chapelle dans le centre de compétence de plongée près de la Clinique pour anesthésiologie.

Les partenaires de coopération mettent à disposition des ressources comme des experts assermentés pour les appareils de plongée, etc…mais aussi des médecins du travail pour la plongée professionnelle, des médecins de plongée qui s’occupent de gérer le numéro d’urgence pour la fédération des plongeurs de sport VDST. La police et le THW assurent le service d’urgence de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Ce sont des collaborateurs du centre OHB d’Aix-la-Chapelle qui supervisent la formation pour devenir médecin de plongée et de surpression, conformément au règlement du GTÜM.






Coordonnées pour tout contact

Centre d'Oxygénothérapie et de médecine de plongée